L’information n’a, à mon sens, pas assez défrayée la chronique… Début mai, on apprenait que plus de 900 personnes avaient été arrêtées ces derniers mois en Chine pour des fraudes alimentaires, dont la vente de viande de rat ou de renard présentée comme du bœuf ou du mouton, selon le ministère de la sécurité publique chinois.

En tout, selon le site de ce même ministère, « 382 cas de viande coupée avec de l’eau, de faux mouton ou bœuf, de viande avariée et de produits contenant de la viande toxique et dangereuse » ont été découverts. Plus de 20 000 tonnes de produits carnés frauduleux ou de qualité inférieure » ont été saisis.

Le ministère de la sécurité a souligné que l’opération s’inscrivait dans une enquête plus large sur la sécurité alimentaire, incluant la découverte en mars de milliers de cochons morts flottant dans le Huangpu, principale rivière de Shanghaï.

Pour ceux qui veulent en savoir plus, je recommande la lecture de l’article du monde sur le sujet.

Bref, pour ceux qui douteraient encore de l’importance de réduire sa consommation de produits carnés et d’être rigoureux sur vos circuits d’approvisionnement… l’actualité est pourtant éloquente.